Transition numérique et Ch’tilicon Valley

BeWe, start-up lilloise basée à Euratechnologies, accompagne les entreprises à chaque étape de leur transformation numérique vers « l’entreprise 2.0 ». La rédaction de L’Entreprise Connectée a rencontré Xavier Gendron PDG/CEO de BeWe pour qu’il nous en dise plus sur son cœur de métier, la transition numérique et les raisons de son implantation dans la ville de Lille.

Xavier Gendron PDG/CEO de BeWe

Xavier Gendron PDG/CEO de BeWe

Nous proposons un catalogue complet de services tels que le conseil, l’intégration technologique, l’accompagnement du changement, le support et services managés. Ils s’appuient sur des méthodes agiles, pragmatiques et innovantes. Nos principaux objectifs sont la valeur ajoutée, le respect des engagements pris et la satisfaction de nos clients à commencer par celle des utilisateurs. Nous sommes experts sur de nombreuses technologies collaboratives, Cloud et mobiles.

L’Entreprise Connectée : En quoi le travail collaboratif et les applications sociales sont-elles bénéfiques pour les entreprises ?

Xavier Gendron : Le collaboratif et le social permettent :

  • D’augmenter la productivité personnelle et collective des équipes par un accès simple et rapide aux connaissances et bonnes pratiques (processus commerciaux, veille, gestion de la qualité, recrutement, SAV, supply chain etc.)
  • D’améliorer l’agilité et la réactivité de l’entreprise par une meilleure prise en compte des remontées terrain, par un accès rapide à la bonne information, par la capacité à faire rapidement appel aux experts de l’entreprise et de son écosystème.
  • D’améliorer la créativité et favoriser l’innovation dans l’entreprise en permettant à chacun de contribuer de manière visible. Un potentiel démultiplié dans une approche d’innovation participative étendue aux clients, partenaires…
  • D’améliorer l’attractivité, diminuez le turn-over et augmenter la motivation en permettant l’expression personnelle, le regroupement et les échanges simplifiés. Identifier plus facilement et valoriser les talents, faciliter l’intégration et la formation. Consolider la culture de votre entreprise.

 

EC : Comment aidez-vous les entreprises à passer le cap de la révolution 2.0 ?

X.G : C’est le cœur de notre métier de les aider, en particulier les PME et les ETI et, à notre avis, la collaboration est le pivot de cette transformation numérique !

Nous privilégions une approche « pas-à-pas » plutôt qu’un « grand bigbang » : lors de la phase de conseil en amont, nous identifions des usages numériques répondant à des enjeux stratégiques et opérationnels puis nous les priorisons en privilégiant les usages à risques faibles et valeur ajoutée maximale.

Ensuite, BeWe déploie rapidement des solutions adaptées et efficaces en mode agile, pour garantir que les solutions déployées correspondent réellement aux attentes des utilisateurs finaux. De plus, BeWe accompagne le changement au travers de formations et de supports de communications innovants afin de maximiser l’adoption des nouvelles technologies et des nouveaux modes de travail.

Enfin, nous proposons des services managés et des services de support permettant aux entreprises d’externaliser totalement l’administration et l’exploitation des solutions afin de se concentrer à 100% sur leur activité principale.

 

EC : Pourquoi vous êtes-vous installés à Lille ? Quel a été le déclencheur ? Concrètement, quelles aides avez-vous perçues ? Les atouts de la ville.

X.G : Je suis diplômé de Skema Business School à Lille j’habite Lille. En 2012, lorsque Microsoft a racheté Yammer pour 1,2 Milliards de $, cela a été le déclencheur pour se lancer dans l’entreprenariat. J’ai logiquement cherché à rejoindre l’incubateur d’Euratechnologies, ce qui a été le cas en octobre 2012 et la société BeWe est née en mars 2013. BeWe est actuellement dans l’accélérateur d’Euratechnologies et dispose de locaux dans ce cadre à Lille et à Paris.

 

EC : pouvez-vous nous dire un mot sur Euratechnologies ? Comment cette structure vous a-t-elle aidée ?

X.G : BeWe a disposé de l’ensemble des aides fournies par cette structure à ses incubés et accélérés, la plus récente étant la possibilité de participer à un programme de formation au sein de l’Université de Stanford (Entreprenariat et innovation) ; par ailleurs, en tant que Lauréat Réseau Entreprendre Nord, BeWe a bénéficié d’un prêt d’honneur de 45 k€ d’un accompagnement durant 3 ans. Enfin, BeWe a également bénéficié de la part de la Région de subventions dans le cadre du « Contrat Création ».

Outre la « Ch’tilicon Valley » (Euratechnologies), Lille est un carrefour européen qui dispose des infrastructures, de l’écosystème économique et des ressources nécessaires pour se développer (notamment la grande densité de formations supérieures).

Vous aimerez aussi...

Une réponse

  1. 11 mars 2016

    […] Retrouvez l’article ici […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *